On fait le bilan!

Voici un aperçu en 5 fragments de l'année des Reporters solidaires: statistiques clés, galerie de portraits des acteurs de solidarité locale rencontrés, checklist de ce qu'on a aimé ou pas, 9 galeries photos thématiques, et une très longue liste de remerciement! 

La chanson dit : "on fait le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant...". C'est le petit exercice auquel nous nous sommes livrés en ce mois de juillet. Et nous n'étions pas trop de deux pour mettre au clair les milliers de souvenirs qui s'entassent dans nos mémoires... La boucle est donc bouclée. Après une année de voyage, l'heure est venue de rentrer à la maison. Il faudra de longs mois pour assimiler tout ce qui a été vécu, et pour mesurer l'importance des apports d'un tel périple. Ce qu'on sait déjà, c'est que toutes ces rencontres, toutes ces cultures, tous ces plats, toutes ces odeurs, tous ces villages et tous ces quartiers resteront gravés en nous. Qu'il s'agisse de nos phases de reportages ou de nos phases d'itinérance, chaque endroit parcouru nous a aporté quelque chose, donné quelque chose, laissé quelque chose. Tous les acteurs de la solidarité locale en Asie que nous avons interrogés se sont distingués par leur engagement, leurs valeurs, leur volonté de créer une société positive et juste dans leur pays. Tous les hommes et toutes les femmes croisé(e)s au détour d'une rue ou d'un chemin ont contribué à ce voyage, en sont devenus une petite partie. Tous les pays parcourus nous ont offert des images fortes, des instantanés de paysages grandioses, de temples à couper le souffle, de couleurs intenses; tous ces endroits nous ont enveloppé dans une chaleur insoutenable, des odeurs puissantes, une ambiance animée, un trafic d'enfer... Nous ramenons un peu de cette immense Asie dans nos bagages, et nous espérons intégrer à nos vies, par petites touches, des fragments de ce que la route nous a offert. Spiritualité, cuisine, musique, tant de choses qui viennent de loin et qu'on aimerait garder ! Avant de prendre l'avion du retour, nous publions dans un premier temps ces quelques articles, qui constituent un premier bilan du projet. Un second temps suivra en France, avec différentes activités de restitution: interventions d'EADSI en milieu scolaire, exposition photo à Nantes, à Paris et à Lyon, participation à des manifestations de solidarité internationale... Pour que l'aventure vive jusqu'au bout!

Nos partenaires

ville-de-lyon    vaf    fedina    aosed    kpa

Logo-Region-en-couleurs-fichier-jpg-haute-definition      logo alter      logo resacoop 

Suivez-nous!

powered by contentmap

Ils/Elles s'engagent!

  • Dewi, vice Secrétaire générale, KPA, Jakarta, Indonésie: "En m'engageant avec KPA en 2007, j'ai compris que l'Indonésie est avant tout un pays agricole, même si nos dirigeants n'en tiennent pas compte".

    Dewi, vice Secrétaire générale, KPA, Jakarta, Indonésie: "En m'engageant avec KPA en 2007, j'ai compris que l'Indonésie est avant tout un pays agricole, même si nos dirigeants n'en tiennent pas compte".

  • Dwi Agus, Chargé de campagnes, KPA, Jakarta, Indonésie : "Depuis des années, je vois comment vivent les gens ici, et j'en suis triste. Mon engagement est plus qu'un job, c'est un moyen de protester".

    Dwi Agus, Chargé de campagnes, KPA, Jakarta, Indonésie : "Depuis des années, je vois comment vivent les gens ici, et j'en suis triste. Mon engagement est plus qu'un job, c'est un moyen de protester".

  • Iwan, Secrétaire général, KPA, Jakarta, Indonésie : "J'ai embrassé la cause paysanne dès la fin de mes études, car l'accès à la terre est au coeur de toutes les difficultés sociales que connait l'Indonésie aujourd'hui".

    Iwan, Secrétaire général, KPA, Jakarta, Indonésie : "J'ai embrassé la cause paysanne dès la fin de mes études, car l'accès à la terre est au coeur de toutes les difficultés sociales que connait l'Indonésie aujourd'hui".

  • Andri, Chargé de campagnes et de recherches, KPA, Jakarta, Indonésie : "Le gouvernement refuse d'agir au sujet de l'accès à la terre, bien que ce soit un problème fondamental. On essaye donc de créer un vrai changement social par nos actions".

    Andri, Chargé de campagnes et de recherches, KPA, Jakarta, Indonésie : "Le gouvernement refuse d'agir au sujet de l'accès à la terre, bien que ce soit un problème fondamental. On essaye donc de créer un vrai changement social par nos actions".

  • Roy, Secrétaire, KPA, Jakarta, Indonésie: "Depuis l'université, je suis engagée dans les mouvements étudiant et ouvrier. Aujourd'hui, je veux en apprendre davantage sur la cause paysanne, pour continuer à lutter contre les injustices".

    Roy, Secrétaire, KPA, Jakarta, Indonésie: "Depuis l'université, je suis engagée dans les mouvements étudiant et ouvrier. Aujourd'hui, je veux en apprendre davantage sur la cause paysanne, pour continuer à lutter contre les injustices".

Like us!

Nous contacter

IMG 1974 640x427 76x51

lesreporterssolidaires@gmail.com

Plus d'infos et de photos sur Facebook: Les reporters solidaires